Home Éditorial – Congrès SMORL 2018

Éditorial – Congrès SMORL 2018

Pr M. DETSOULIPrésident de la Société Marocaine d’ORL –
Chers amis ORL,

C’est avec un réel plaisir que nous nous retrouvons à l’occasion du congrès National 2018. Cette manifestation a toujours été un forum scientifique d’échange et de partage d’expérience entre nous, mais aussi avec nos partenaires maghrébins et européens.

Cette manifestation a toujours été, aussi une occasion de rencontres et de retrouvailles amicales entre nous tous dans l’union et la symbiose totale entre les membres de la société marocaine d’ORL sans aucune ombre de différence, de hiérarchie ou de sectarisme. En effet  ceci est l’objectif principal d’une société savante ; celui de créer et entretenir l’amitié et la cordialité dans la communauté, facilitant alors la promotion scientifique et le développement du savoir.

La société Marocaine d’ORL a régulièrement évolué depuis plusieurs années vers une grande émancipation ; un meilleur rendement scientifique et une meilleure présence à l’échelle nationale et Africaine notamment. Mais beaucoup de chantiers restent ouverts et nous avons l’obligation de les faire aboutir dans la sérénité et la responsabilité.

Outre l’élaboration des référentiels en ORL, ou l’actualisation de la nomenclature des actes ORL ; nous avons l’obligation d’actualiser régulièrement les statuts de notre société, et ceci à l’instar de toute société dynamique qui se développe et qui grandit.

Cette actualisation de nos statuts est un besoin réel pour toute la communauté ORL, elle se fera dans la consultation la plus large avec la contribution de toutes les bonnes volontés. Nous souhaitons avec votre soutien faire aboutir ce projet dans les 6 mois à venir.

Les projets de référentiels et de nomenclature ne manquent pas d’importance et devrons être entamés dans les prochains mois et assurer leurs suivi qui s’étalera certainement sur plusieurs années.

Le bureau de la société Marocaine d’ORL ne manquera pas à son devoir de gérer le présent et œuvrer pour garantir un avenir prometteur pour notre communauté, ceci ne se fera pas sans votre contribution à tous et votre support.

Meilleures salutations et bon congrès

Pr A. LAMRANI -Président d’honneur – 41ème Congrès SMORL

UNE ORL A LA PUISSANCE « n »

Il y a un peu plus de 40 ans, une poignée d’ORL croyant en une spécialité exemplaire, se sont attelés, sous l’égide du Professeur Hamza OUAZZANI, à créer la Société Marocaine d’ORL « SMORL » . Depuis, la SMORL est devenue un des piliers de la formation médicale continue.

Le travail de qualités des sociétaires, le dynamisme et le talent des différentes équipes dirigeantes ont permis à l’ORL marocaine d’acquérir ses lettres de noblesse et se hisser au firmament de l’ORL internationale.

Au début, notre spécialité médico-chirurgicale était considérée davantage comme une discipline médicale avec quelques actes chirurgicaux : c’était l’ère de l’ORL médicale. Aujourd’hui, nous assistons à un développement sans pareille de notre spécialité devenue davantage chirurgicale.

Ceci tient en premier lieu au bouleversement technologique et à l’explosion démographique des spécialistes.
La poignée d’irréductibles cède la place à près de 500 qualifiés encore plus irréductibles.

Le développement des centres hospitaliers, hospitalo-universitaires, cliniques spécialisées, cabinets de groupe et centres d’exploration, a offert au paysage ORL une diversité territoriale et une émulation scientifique à toute épreuve.

Les avancées technologiques que connait la spécialité ont également servi l’ORL marocaine. L’équipement des unités en matériel de dernière génération (colonne d’endoscopie, laser ORL, digipointeur,…) a offert des modalités de soins en phaseavec les nouvelles exigences de la spécialité.

Ainsi, la chirurgie des frontières de la base du crane est pratiquée dans les meilleurs conditions de confort et de sécurité par des équipes compétentes et suffisament expérimentées.

La surdité n’est pas du reste, on ne peut que se réjouir de voir de nombreux centres d’implantation cochléaire répartis à travers le pays assurant la prise en charge diagnostic et thérapeutique de la surdité neuro sensorielle et accompagner, sur le long terme parfois à vie, la cohorte des implantés et faciliter ainsi leur insertion familiale et leur intégration sociale, scolaire et plus tard professionnelle.

Depuis peu, l’endoscopie interventionnelle fait son entrée en scène, une entrée remarquée tout d’abord en rhinologie et ses abords endonasaux permettant le traitement chirurgical de multiples pathologies. Puis est venu le tour de l’otologie avec la minimale invasive permettant un contrôle de tous les recoins de la pathologie inflammatoire de l’oreille moyenne.

Aussi, les avancées informatiques et technologiques font que la formation théorique et la connaissance scientifique restent accessibles à tous et actualisées à tout moment permettant l’épanouissement personnel.

A l’opposé, la chirurgie s’acquiert par un travail d’équipe au terme d’un long apprentissage à chaque fois renouvelé et adapté aux nouvelles techniques.

L’acquisition d’une gestuelle précise et efficace suppose un recrutementsuffisant pour pouvoir « garder la main ». D’où la tendance de certains parmi nous à opter pour une orientation sélective et non exclusive d’où une hyper-spécialisation et une
meilleure expertise.

Enfin, les générations se succèdent et l’essor de l’ORL marocaine rayonne à l’international. Le derniers congrès IFOS, tenu en juin à Paris, a vu la participation active de nombreux experts marocains.

L’ORL marocaine se porte bien, elle se porte même de mieux en mieux, en espérant aux générations futures de garder le cap sur une ORL performante et encore plus humaine, plus éthique, plus déontologique et toujours au service du
bien-être des patients de plus en plus informés et exigeants.

Bon vent !!